Avec la COP 21, l'Etat affiche son soutien financier à la filière bois

ACTU - 10/11/2015
Avec la COP 21, l'Etat affiche son soutien financier à la filière bois

Alors que la COP 21 se tient à Paris dans quelques semaines, les pouvoirs publics jouent la carte de la mobilisation pour la forêt.

La forêt française, qui représente "440.000 emplois et 60 milliards d'euros de chiffre d'affaires", efface "20 % des émissions de CO2 de la France" car ses arbres et ses sols retiennent le carbone. Pour parvenir à l'objectif assigné de "40 %, d'ici 2030", il lui faudra donc des soutiens. La filière a réitéré le chiffrage de ses besoins à "150 millions d'euros par an" pour permettre d'assurer le renouvellement de la forêt, d'adapter les espèces aux évolutions climatiques et "à la demande des marchés".
Le Fonds stratégique de la forêt et du bois (FSFB), créé par la loi de finances pour 2014 sera doté de 18 millions d'euros pour 2016. Une enveloppe à laquelle s'ajoutent les 93 millions des fonds européens du Feder.


Mais cela ne semble pas suffisant pour combler les faiblesses du secteur, qui représente 10 % du déficit total de la balance commerciale. Un gâchis économique alors que la forêt française est, en superficie, la quatrième de l'Union européenne. La filière est sommée aujourd'hui de se tourner vers le privé. Le fond "plantons pour l'avenir" est un bel exemple à encourager pour récolter des fonds privés en vue du développement des reboisements nécessaires dans notre pays.


D'après un article paru dans Les Echos le 10/11/2015.

  • Date : 28 novembre 2015
  • Lectures : 1367 vues
  • Catégorie : ACTU

CFBL - Siège social
Parc de l'Empereur, BP 85, 19203 USSEL Cedex
Tél. 05 55 46 35 00 - Fax.

CFBL - Section Bourgogne
7 Avenue André Saclier, Parc de Bellevue, 71400 AUTUN
Tél. 03 85 86 01 30 - Fax.

© Copyright CFBL 2015